LODJ.TV

Anosmie : l’odorat revient pour presque 84 % après COVID-19

Durée : 1min 42sec | Chaîne : Santé & Bien être
Partager | Exporter | 6 vues | Notez
 
    Après la crise de COVID-19, presque tous les patients d'une étude française qui ont perdu leur odorat ont retrouvé cette capacité, rapportent les chercheurs.
     
    "L'anosmie ( perte d'odorat ) persistante liée au COVID-19 a un excellent pronostic, avec une guérison presque complète à un an", selon une équipe dirigée par le Dr Marion Renaud, oto-rhino-laryngologiste aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg.
     
    Au début de la pandémie, les médecins traitant des personnes infectées par le SRAS-CoV-2 ont commencé à se rendre compte qu'une perte soudaine d'odorat était une caractéristique de la maladie. On pense que "l'inflammation périphérique" liée au COVID des nerfs cruciaux pour la fonction olfactive est à blâmer dans ces cas.
     
    Au bout de quatre mois, des tests objectifs sur 51 des patients ont montré qu'environ 84 % (43) avaient déjà retrouvé l'odorat, tandis que six des huit patients restants l'avaient fait au bout de huit mois. Seuls deux des 51 patients qui avaient été analysés à l'aide des tests spécialisés présentaient une altération de l'odorat un an après leur diagnostic initial, selon les résultats.
    
 

Nouveau commentaire :