lodj.tv

lodj.tv


Attention à l’Algérie, elle revient… - Par Aziz BOUCETTA

Chaîne : Vodcasts
Partager | Exporter | Notez
Il est des moments dans les vies des nations où il est sage de marquer une pause pour réflexion. Le Maroc avance certes… mais reste à savoir vers où et comment, et surtout à quels risques. Ce sont les questions qu’il faut se poser, au-delà des excitations du moment. Sans verser dans le pessimisme le plus noir, l’optimisme doit certes être de rigueur mais en évitant le narcissisme béat.

La dictature de la géographie et de l’économie est là, et il faudra bien en prendre la mesure. Ainsi, il serait temps de regarder les choses en face, au lieu de continuer de nous gargariser de l’Algérie « sournoise et moribonde qui nous veut du mal mais que  l’on combattra par la profondeur de notre Histoire et la gloire de notre présent ». C’est le meilleur moyen de baisser la garde, qui est le meilleur moyen de ne pas voir les coups venir, qui viennent…

L’Algérie étend son influence, à la russe, dans son étranger proche, et nous Marocains, cultivons notre présence dans le vaste monde. Ce sont deux stratégies différentes, mais qui auront des conséquences. Le Maroc est une île, dit-on, et cela se confirme de plus en plus. Alger s’est rapproché de l’Italie par le gaz, puis s’est « réconcilié » avec la France pour l’uranium nigérien, s’est accaparé de la Tunisie par l’argent, et travaille durement à dompter la Mauritanie, par tous les moyens.

Puis, petit à petit, progressivement, du proche au plus lointain, l’Algérie élargit son champ d’influence en rampant, à bas bruit… Observons la TICAD, et inquiétons-nous, en regardant la dure réalité. Seuls quelques Etats ont dit « regretter » l’absence du Maroc et seule une poignée de pays ont quitté la conférence, comme la Guinée Bissau, dont le président se trouve aujourd’hui à Alger, en visite officielle!

Le Maroc, pour sa part, a renoué avec l’Espagne, entretient une douce (et toujours incertaine) idylle avec les Etats-Unis, coule une lune de miel avec l’Allemagne et roucoule face à la Chine et à la Russie.

Mais le problème avec les grands pays est … qu’ils voient grand, et que nous sommes petits. Petits par le PIB… petits par l’industrie (hors OCP)… petits par l’agriculture... petits dans les classements mondiaux d'à peu près koulchi,… petits par la confiance des Marocains, dont le tiers veut quitter le pays et dont les plus nantis sont pour une grande partie binationaux… petits par l’indigence d’une classe politique inconsciente (ou insouciante) des grands enjeux planétaires…

Lire la suite

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://bit.ly/2UDicWw
En DIRECT - Suivez L'ODJ TV ici : https://bit.ly/3mrgSBE
Notre Web Radio en streaming : https://bit.ly/3gIR2FN
Notre site : https://www.lodj.tv/
Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/LODJMAROC
Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/lodjma
Groupe de presse Arrissala Maroc : https://arrissala.ma/



Suivez nous
 
Télécharger notre application


Nous lire


     Portail lodj.ma      Magazine Web   
Nous écouter


    Web radio     Spotify         Deezer      Apple podcast        Google podcast  
Nous voir


     Lodj Live     Youtube   ;  Dailymotion  



     A propos de nous     Charte Editoriale      CGU     Regie publicitaire      Proposer une vidéo & Wébinaire