LODJ.TV

Cher Oncle Sam

Durée : 4min 35sec | Chaîne : Que faire ?
Partager | Exporter | 7 vues | Notez
Cher Tonton,

J’ai appris ta déception suite à la condamnation à cinq années de prison de Soulaïmane Raissouni par la justice de mon pays qui, petit détail, n’est pas le tien. Crois bien cependant que je suis navré tout autant par cette condamnation que par ta contrariété. Je sais que tu sembles vraiment affectionner les droits de l’Homme, tout particulièrement, et je conçois bien que l’idée qu’un homme passe cinq années derrière les barreaux puisse peut-être te répugner. Comme à moi. Mais que faire quand c’est la justice qui l’a condamné à ces cinq années de prison ? Et tu connais la justice, elle est aveugle et souvent sourde et à la main lourde, comme tu le sais si bien chez toi.

Soulaïmane Raïssouni est un homme, journaliste de profession, comme on te l’a soufflé, qui a été poursuivi, jugé et condamné, pour des motifs autres que journalistiques. Certaines gens de chez nous ont mis en doute ces chefs d’inculpation, et elles ont parfaitement le droit de le faire, même si faire appel et attendre ta contrariété est plutôt une faute de goût. Mais je suis par ailleurs assez déconcerté que tu dénies à l’homme qui dit avoir été agressé par Soulaïmane le droit que tu as jadis reconnu à Nafissatou Diallo contre DSK. Or, sais-tu, Tonton, qu’il existe une chose qui s’appelle l’autorité de la chose jugée ? Et bien nous avons aussi cela chez nous et c’est pour cela que le législateur a inventé l’appel et les recours. Quant aux discours, ils ne seront aux condamnés d’aucun secours...

L'ODJ avec Panorapost.com