LODJ.TV

Crise Rabat-Madrid: Première tentative espagnole d'enterrer la hache de guerre

Durée : 4min 42sec | Chaîne : Vodcasts
Partager | Exporter | 3 vues | Notez


Après près de trois mois de crise diplomatique, l’Espagne montre pour la première fois sa réelle volonté d’apaiser la tension avec le Maroc en sacrifiant sa ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya. Éclairage.


À l’issue du très attendu remaniement ministériel du gouvernement ibérique annoncé samedi 10 juillet, sept ministres appartenant au Parti socialiste ouvrier espagnol ont été poussés vers la sortie, dont Gonzalez Laya qui fait partie des principaux acteurs derrière la pire crise entre Rabat et Madrid durant les seize dernières années.

Un départ qui relève de l’évidence : premièrement du fait que les partis de l’opposition appellent, depuis des semaines, à sa démission, épinglant son échec historique à gérer la tension avec le Royaume, premier partenaire commercial de l’Espagne sur le continent ; deuxièmement vu le rôle central qu’elle a joué dans l’accueil, en catimini, de Brahim Ghali, leader des séparatistes du Polisario, et ce malgré les avis négatifs des ministres espagnols de l’Intérieur et de la Défense ainsi que les services de renseignements...
L'Odj.tv avec L'opinion