lodj.tv

lodj.tv


États-Unis : Pas de raz-de-marée républicain - Par Ahmed NAJI

Chaîne : Vodcasts
Partager | Exporter | Notez
La déferlante républicaine aux élections américaines de mi-mandat n’a pas eu lieu. La société américaine demeure profondément divisée et la politique étrangère de Washington n’est pas prête de changer.


Les prévisions qui donnaient le parti républicain grand gagnant des élections de mi-mandat pour le renouvellement des 435 sièges à la Chambre des représentants des États-Unis et 35 sur les 100 du Sénat se sont avérées inexactes.

Les résultats définitifs du scrutin ne sont pas encore disponibles, mais tout semble indiquer que les républicains vont contrôler la Chambre des représentants, alors que les démocrates peuvent garder celui du Sénat.

Certains médias avancent un succès électoral du président Joe Biden et des démocrates, mais il s’agit plutôt d’une sévère défaite évitée de justesse.

Pour quelques barils de pétrole
Pour amadouer les électeurs en faisant baisser les prix du carburant à la pompe, le président Biden a procédé aux plus importants prélèvements dans les réserves stratégiques de pétrole jamais effectués aux Etats-Unis depuis la création desdites réserves, en 1975.

180 millions de barils en stock ont été déversés sur le marché américain, après que les pays de l’Opep+ ont opposé une fin de non recevoir à la demande des Etats-Unis d’augmenter leur production, afin de soulager la pression à la hausse des cours du brut.

Les pays producteurs de pétrole ont même, dans un geste de défit à Washington, baissé leurs extractions de 2 millions de barils par jour.

Une société polarisée
L’image que renvoient les Etats-Unis, à présent, au reste du monde n’est pas celle d’une paisible démocratie, mais d’une puissance en déclin.

Que ce soit à propos de l’avortement, des droits des minorités, de la politique de genre ou du soutien massif que les Etats-Unis accordent à l’Ukraine dans sa guerre contre la Russie, la société américaine est, de toute évidence, extrêmement polarisée, à la limite de la déchirure.

Signe de la grande fébrilité de la classe politique américaine, il a suffit qu’un oligarque russe, Yevgeny Prigozhin, fasse un commentaire ironique, le 7 novembre, sur l’ingérence russe dans les élections étasuniennes pour que les médias se mettent à crier au loup.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://bit.ly/2UDicWw 
En DIRECT - Suivez L'ODJ TV ici : https://bit.ly/3mrgSBE 
Notre Web Radio en streaming : https://bit.ly/3gIR2FN 
Notre site : https://www.lodj.tv/ 
Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/LODJMAROC 
Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/lodjma 
Groupe de presse Arrissala Maroc : https://arrissala.ma/



Suivez nous
 
Télécharger notre application


Nous lire


     Portail lodj.ma      Magazine Web   
Nous écouter


    Web radio     Spotify         Deezer      Apple podcast        Google podcast  
Nous voir


     Lodj Live     Youtube   ;  Dailymotion  



     A propos de nous     Charte Editoriale      CGU     Regie publicitaire      Proposer une vidéo & Wébinaire