LODJ.TV

Immobilier : Baisse des ventes et des prix au 3eme trimestre

Durée : 2min 43sec | Chaîne : Vodcasts
Partager | Exporter | 2 vues | Notez



L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a baissé, en glissement annuel, de 5,5% au troisième trimestre de 2021 et les transactions de 10,1%, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Le repli des prix reflète des baisses de 6,3% pour les actifs résidentiels, de 3,7% pour les terrains et de 9,5% pour les biens à usage professionnel, précisent BAM et ANCFCC dans une note sur la tendance globale du marché immobilier au cours du 3ème trimestre 2021.

Les ventes immobilières ont ainsi chuté de 10,1%. Une baisse qui recouvre, selon la publication, une régression de 17,1% des transactions relatives aux biens résidentiels au moment où les ventes de terrains et des biens à usage professionnel se sont redressées respectivement de 3,2% et de 10,6%. S’agissant de la tendance du marché par catégorie d’actifs, la baisse des prix des actifs résidentiels intervient suite à un repli de 7,4% des prix des appartements, de 7,1% de ceux des villas et de 1,3% de ceux des maisons. Pour ce qui est des ventes de ce segment, leur baisse reflète celles des appartements (19%) et des villas (14,9%) au moment où les ventes des maisons ont marqué un pic de 21,1% au troisième trimestre. Sur un autre registre, l’indice des prix des biens à usage professionnel a chuté des suites de la rétraction de 13,8% pour les bureaux et de 8,7% pour les locaux commerciaux. En parallèle, les transactions sur ce segment ont augmenté tant pour les bureaux que pour les locaux commerciaux. 

Rabat, Casablanca et Tanger en baisse, tandis que Marrakech connaît une hausse 

Par ville, Rabat connaît une baisse des prix des actifs immobiliers, en glissement trimestriel, qui
recouvre des baisses respectives de 2,3% pour le résidentiel et de 1,9% pour les terrains, ainsi qu’une hausse de 3,3% des prix à usage professionnel. De son côté, Casablanca voit ses prix se rétracter légèrement d’un trimestre à l’autre (0,3%), comme le fait savoir le quotidien, expliquant cette évolution par la baisse de 1% des biens résidentiels et la hausse de 0,9% des terrains et de 3,2% des biens à usage professionnel. Tandis qu’à Marrakech, les prix ont grimpé de 3,3% par rapport au trimestre précédent et ce compte tenu d’une hausse de 1,6% pour le résidentiel et de 4,6% pour les terrains, au moment où les prix des biens à usage professionnel ont baissé de 3,3%. Au niveau de Tanger, l’indice des prix fléchit de 1,1% recouvrant des baisses des prix des biens résidentiels (1,3%), des terrains (0,5%) et des biens à usage professionnel (2,1%).




L'odj avec L'opinion 





 

Nouveau commentaire :