lodj.tv

lodj.tv


L’histoire du Roi Ibn Abbad et Itimad Roumaykia... - Par Rachid BOUFOUS

Chaîne : Vodcasts
Partager | Exporter | Notez
Il était une fois un Roi Poète, qui régnait sur le plus grand et le plus beau royaume des taïfas d'Al Andalus : le Royaume de Seville. 

Il s'appelait Al Mouatamid Ibn Abbad, était dur et intrépide, faisant continuellement la guerre pour préserver son royaume contre les attaques espagnoles.

Lors d’une promenade le long du Guadalquivir, le roi s’est senti d’humeur poétique, composa et chanta un poème : «... حاكت الريح من الماء زرد » qui voulait dire « que le vent faisait ressembler l’eau au manteau d’un zèbre » (utilisé pour couvrir les boucliers des soldats)...

Son Vizir, qui était poète  ne pût lui donner le change, surpris par la soudaine et imprévue tirade de son maître. Contre toute attente, c’est Itimad, une esclave qui lavait du linge au bord du fleuve, qui a répondu au poème du roi : «أي درع لقتال لو جمد» «Quel bouclier pour combattre si cette eau venait à geler ?»

Charmé par autant d’audace de la part d’une esclave, que par sa beauté et ses dons poétiques, le sultan l’acheta auprès de son maître, Roumayk Ibn Hajjaj.

Le Roi Ibn Abbad s'éprit tellement d'Itimad, qu'il en oublia son règne et les affaires de son royaume.

On raconte qu’un jour Itimad regardait par une fenêtre du palais de jeunes filles laver le linge au bord de l’oued tout en pataugeant dans l’eau et la glaise. Elle se souvint soudain de l’époque où elle était esclave et qu’elle en faisait de même.

Maintenant qu’elle était là favorite du Roi de Séville, elle avait tout, mais ne pouvait pas s’adonner à des plaisirs simples comme ceux des jeunes filles au bord du Guadalquivir. Elle en éprouva une grande amertume.

Quand Ibn Abbad sût l’objet de la tristesse d’Itimad, il demanda à ses esclaves de ramener des quantités impressionnantes de camphre, de musc et d’eau de roses et de les mélanger à la terre glaise, au bord du fleuve, afin qu’Itimad et ses esclaves puissent aller patauger dans cette glaise parfumée...

Et puis un jour, sans y prêter garde, Ibn Abbad vit les espagnols du roi Alphonse VI et du Cid (Rodrigue de Vivar) aux portes de son royaume, venus lui faire la guerre...

Lire la suite

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://bit.ly/2UDicWw
En DIRECT - Suivez L'ODJ TV ici : https://bit.ly/3mrgSBE
Notre Web Radio en streaming : https://bit.ly/3gIR2FN
Notre site : https://www.lodj.tv/
Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/LODJMAROC
Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/lodjma
Groupe de presse Arrissala Maroc : https://arrissala.ma/



Suivez nous
 
Télécharger notre application


Nous lire


     Portail lodj.ma      Magazine Web   
Nous écouter


    Web radio     Spotify         Deezer      Apple podcast        Google podcast  
Nous voir


     Lodj Live     Youtube   ;  Dailymotion  



     A propos de nous     Charte Editoriale      CGU     Regie publicitaire      Proposer une vidéo & Wébinaire