lodj.tv

lodj.tv


Le cancer du rein se guérit grâce au diagnostic précoce - Par Dr Anwar CHERKAOUI

Chaîne : Vodcasts
Partager | Exporter | Notez
Oui, on peut guérir un cancer du Rein. Le principal moyen est un diagnostic précoce grâce à une imagerie médicale ( IRM ) dès l’âge de 50 ans. Le traitement est alors chirurgical.  On peut parfois avoir recours à l'immunothérapie. Le cancer de moins de 4 centimètres peut  se traiter en ambulatoire ou en hospitalisation de 24 heures. 

« Le cancer du rein représente 2 à 3 % de tous les cancers. Les hommes sont deux fois plus touchés que les femmes. L’âge moyen de survenue est la tranche des 60-65 ans. Les principaux facteurs de risque sont le tabagisme, l’hypertension artérielle et l’obésité. Certains polluants pourraient jouer un rôle; l’incidence de ce cancer est plus forte dans les régions à forte densité industrielle. Des formes familiales existent aussi », indique Dr Mounir BACHOUCHI. Médecin cancérologue et directeur du centre d’oncologie 16 novembre à Rabat. 

Sept fois sur dix, le découverte est fortuite, à l’occasion d’une imagerie abdominale, par scanner ou IRM, prescrite pour une autre raison médicale. 

Ou alors, le médecin traitant demande des examens radiologiques en raison de l’apparition de symptômes : sang dans les urines, douleur dorsale, masse abdominale ou des signes généraux sous forme de fatigue, perte de poids ou fièvre inexpliquée. 
Dans l’objectif de diagnostiquer un cancer du rein, le médecin traitant demande un bilan radiologique et biologique. 

Le but recherché est de déterminer si le cancer est localisé au rein ou non, c’est à dire étendu en périphérie immédiate de celui-ci ( graisse qui l’entoure, veine rénale ou veine cave) ou déjà métastasé à distance du rein touchant ganglions, poumon, os et foie. 

Le bilan radiologique comprend un scanner thoraco-abdominal avec injection d’un produit de contraste dans les vaisseaux. Parfois une IRM est demandée pour préciser le degré d’extension à une veine cave ou quand le scanner est contre-indiqué, par exemple. chez un patient qui souffre d’une insuffisance rénale, précise Dr Fadwa BENCHEKROUN, radiologue à Rabat.

Le bilan biologique, selon Dr Adnane Ghazali. Biologiste à Salé, a pour but d’évaluer la fonction rénale et non pas pour rechercher dans le sang des marqueurs spécifiques qui sont encore inconnus. 

L’imagerie ( les examens radiologiques) suffit à guider la stratégie thérapeutique, précise Dr Mounir BACHOUCHI.
Si le traitement de première intention est  chirurgical, l’analyse de la pièce opératoire précisera le type de la tumeur et son degré d’agressivité.
Lire la suite

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://bit.ly/2UDicWw 
En DIRECT - Suivez L'ODJ TV ici : https://bit.ly/3mrgSBE 
Notre Web Radio en streaming : https://bit.ly/3gIR2FN 
Notre site : https://www.lodj.tv/ 
Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/LODJMAROC 
Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/lodjma 
Groupe de presse Arrissala Maroc : https://arrissala.ma/



Suivez nous
 
Télécharger notre application


Nous lire


     Portail lodj.ma      Magazine Web   
Nous écouter


    Web radio     Spotify         Deezer      Apple podcast        Google podcast  
Nous voir


     Lodj Live     Youtube   ;  Dailymotion  



     A propos de nous     Charte Editoriale      CGU     Regie publicitaire      Proposer une vidéo & Wébinaire