LODJ.TV

Le syndrome kabyle d’Alger

Durée : 4min 32sec | Chaîne : Que faire ?
Partager | Exporter | 6 vues | Notez


Abdelhamid Abdaoui, ambassadeur de l'Algérie à Rabat, est très malheureux. Son nouveau patron, Ramtane Lamamra, qui parle plus vite qu’il ne réfléchit, vient de lui gâcher sa ‘dolce vita’ dans la capitale du royaume
Les ordres reçus par Abdelhamid Abdaoui d’Alger sont clairs : déguerpir le plus vite possible de Rabat, avant de se mettre à parler kabyle.

Maintenant, le pauvre diplomate est obligé de rentrer dare-dare à Alger, ou il ne pourra prendre sa douche qu’une fois par semaine, si le robinet daigne couler, et de faire la file pour acheter du lait, de l’huile ou de la semoule, s’il parvient à en trouver.

Le diplomate algérien fulmine aussi contre Omar Hilale, son confrère marocain qui représente le royaume aux Nations Unies, l’homme par qui tous ses malheurs sont arrivés.

Il est vrai que toute la classe dirigeante algérienne est gravement affectée d’une « maroconite » chronique et particulièrement aigue...
L'ODJ.TV avec l'ODJ