lodj.tv

lodj.tv


Les alertes du Souverain - Par Omar DAHBI

Chaîne : Vodcasts
Partager | Exporter | Notez
Je ne sais pas s’il faut se résigner face au constat, s’insurger contre le phénomène ou se contenter juste de s’indigner, ce qui est au plus bas degré de la foi…

Cela fait plusieurs jours que le Souverain a prononcé le Discours du Trône et le citoyen marocain attend toujours que la classe politique s’en empare, en fasse le décryptage et se penche sur la préparation d’une feuille de route pour la mise en œuvre des différentes orientations qu’il contient. Rien. Juste quelques déclarations de bonnes intentions calquées sur celles de l’année dernière et celles qui l’ont précédée et tout le monde est parti faire ses vacances avec un sentiment d’auto-satisfaction et une fierté de mission accomplie, dans un élan de schizophrénie générale qui devient de plus en plus dangereux.

Un divorce avec le patriotisme et un déni de citoyenneté qui devient une menace réelle pour le développement de notre pays et la survie de notre nation face aux multiples menaces qui la guettent. Mais, heureusement d’ailleurs, qu’il existe des hommes et des femmes « qui ont été sincères dans leur engagement envers Allah » et qui œuvrent aux côtés du Souverain et sous son commandement à la protection de notre pays, à son développement et à la préservation de ses intérêts.

Le pays a fait des avancées énormes durant les vingt-trois dernières années et il a bravé de grands défis dans un environnement régional hostile et un contexte mondial très compliqué. La vision royale et le travail acharné de ses collaborateurs a placé le royaume, aujourd’hui, dans la case réservée aux pays qui comptent sur l’échiquier mondial et a fait atteindre aux pays une si grande dimension qui lui a valu plus d’hostilité de la part de ses amis comme de ses ennemis. Nul n’accepte que le Maroc devienne aussi influent qu’il l’est aujourd’hui. Il faut en être conscients : plus on est puissant, plus on est menacé.

Mais, le plus grand danger ne nous vient pas de l’extérieur. Il vient plutôt de l’intérieur. Je m’explique.

Le discours du Souverain a envoyé des messages très forts à ce propos. Il indique nos maux les plus dangereux. Et ces maux proviennent essentiellement de l’absence flagrante d’une classe politique capable de « transformer l’essai » et qui, par son laxisme inné, fait trainer les dossiers les plus vitaux pour la nation.

Le premier point soulevé par le Souverain est celui de la précarité sociale et l’urgence de terminer le dossier de la couverture sociale généralisée en réglant le point vital du « registre social unifié ». Le flanc le plus fragile d’une nation aux yeux de ses ennemis est la stabilité sociale. À ce propos, faut-il rappeler qu’en 2021 déjà, le Chef de l’Etat en rappelait l’urgence dans un discours ?

Le deuxième point est celui de la marche à deux pieds. La femme marocaine n’arrive toujours pas à jouer pleinement son rôle dans le développement du pays. Or, notre marche sera toujours retardée par cet handicap. Il faut donc revoir la mise en œuvre de la réforme du Code de la famille. Et là, il faut rappeler que l’audace politique du Souverain avait été mondialement saluée quand il avait bravé tous les obstacles et mis sur la table une réforme aussi courageuse. Mais, peut-on dire que la classe politique a pris le relais pour éviter le détournement desdites reformes à travers des dérogations administratives et judiciaires ?
Certainement pas.

Le troisième danger est celui du manque d’abnégation de la part de certains membres de cette classe politique quand elle est aux commandes. Faire passer ses propres intérêts avant celles de la nation ; bloquer des projets vitaux pour le pays juste par intérêt individuel, faire tout pour entraver la réussite d’un collègue juste par jalousie politique ou animosité personnelle sans se soucier des dégâts que l’on fait subir à son propre pays, etc. Ce sont là quelques exemples des horreurs que certains politiques infligent à la nation marocaine.

Le discours du Trône a lancé des alertes très claires face auxquelles la classe politique a dangereusement préféré faire la sourde oreille et aller « se reposer » comme si son bilan pour l’année avait dépassé les objectifs…

Heureusement pour la nation qu’il existe des hommes et des femmes qui sont là, derrière le Souverain, et qui veillent aux grains sans jamais se reposer. Bonne Fête du Trône. Vive le Roi ! Qu’Allah préserve la Nation !



Suivez nous
 
Télécharger notre application


Nous lire


     Portail lodj.ma      Magazine Web   
Nous écouter


    Web radio     Spotify         Deezer      Apple podcast        Google podcast  
Nous voir


     Lodj Live     Youtube   ;  Dailymotion  



     A propos de nous     Charte Editoriale      CGU     Regie publicitaire      Proposer une vidéo & Wébinaire