lodj.tv

lodj.tv


Maroc - Tunisie : Le rubicon - Par Naïm KAMAL

Chaîne : Vodcasts
Partager | Exporter | Notez
Soyons clairs : Même si les reproches de la diplomatie marocaine à Tunis sont politiquement et juridiquement fondés, ce n’est pas la première fois que les miliciens du Polisario prennent part à une TICAD*, sans que Rabat juge utile d’en faire grand cas, ses protestations se limitant à marquer le coup.

Pas plus tard qu’il y a quelques jours, l’ancien guérillero Gustavo Petro, fraichement élu à la tête de la Colombie, a décidé de rétablir ses relations diplomatiques avec la république fantomatique du Polisario, sans susciter de grand émoi au Maroc. Cela fait partie de la guérilla diplomatique opposant Alger à Rabat qui a répliqué par le retrait de la reconnaissance du Pérou.
Une histoire d’affect aussi
Non, si la réception du chef des miliciens du Polisario par Kais Saied a eu cet écho, c’est parce que les affinités communes qui unissent Marocains et Tunisiens par-dessus deux heures de survol du territoire algérien, ont de tout temps eu ce parfum qui fait que le Marocain, et inversement, se sent proche du Tunisien en dépit des vicissitudes de la politique et des rivalités économiques. Sans entrer dans les interstices des raisons politiques, économiques ou psychologiques qui ont amené M. Saied à cette position, il y a entre les deux peuples, entre Kairaouan et Al Quarawiyine, une histoire d’affect aussi. 
Depuis l’indépendance des deux pays, hormis la parenthèse collectiviste de Ben Saleh en Tunisie, Rabat et Tunis se sont souvent retrouvés sur une même longueur d’ondes : Le positionnement dans le ‘’monde libre’’ plutôt que dans le bloc de l’est ; les choix économiques libéraux même si le Destour tunisien par moments les mélangeait pour la cosmétique à la sauce socialisante ; les positions presque similaires sur les questions du Moyen Orient ; un non-alignement sans rapport avec celui alors prôné par Fidèle Castro ; une complicité quasi-filiale entre Hassan II et Habib Bourguiba ; et last but not least une apparenté du style et de mode de vie faisaient que l’on pouvait se retrouver à l’aise les uns avec les autres ou les uns chez les autres. 
C’est tout cela que le geste de Kais Saied a pris le risque de ruiner. Etait-il vraiment nécessaire que M. Saied témoigne tant d’égards exclusifs à un milicien qui a du sang marocain sur les mains. En recevant en grandes pompes un simulacre de chef d’Etat d’une maquette de république, c’est la Tunisie ancestrale que son président a rabaissée.    

Lire la suite

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://bit.ly/2UDicWw
En DIRECT - Suivez L'ODJ TV ici : https://bit.ly/3mrgSBE
Notre Web Radio en streaming : https://bit.ly/3gIR2FN
Notre site : https://www.lodj.tv/
Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/LODJMAROC
Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/lodjma
Groupe de presse Arrissala Maroc : https://arrissala.ma/



Suivez nous
 
Télécharger notre application


Nous lire


     Portail lodj.ma      Magazine Web   
Nous écouter


    Web radio     Spotify         Deezer      Apple podcast        Google podcast  
Nous voir


     Lodj Live     Youtube   ;  Dailymotion  



     A propos de nous     Charte Editoriale      CGU     Regie publicitaire      Proposer une vidéo & Wébinaire