lodj.tv

lodj.tv


Occident vs Russie : jusqu’au dernier ukrainien - Par Ahmed NAJI

Chaîne : Vodcasts
Partager | Exporter | Notez
Chouchoutés par l’Occident, les Ukrainiens s’en croyaient les héros. Le monde entier voit, désormais, qu’ils en sont plutôt les sacrifiés.

La fameuse « contre-offensive de Kherson », lancée par l’armée ukrainienne le 29 août, tourne au désastre. Même le Washington-post, peu susceptible d’être accusé de russophilie, a consacré un article, datant du 7 septembre, sur le lourd bilan humain de ladite contre-offensive.

Selon des sources pro-russes, l’armée ukrainienne aurait subi la perte de quelques 3.000 hommes, des centaines de chars et de véhicules blindés et une dizaine d’avions de combat et d’hélicoptères d’attaque.

Sachant que Kiev a mobilisé ses meilleures troupes pour cette opération, les soldats bien formés et aguerris blessés ou tombés au combat seront difficiles à remplacer rapidement.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a beau claironner que ses troupes ont repris des villages dans la région de Kharkiv (Kharkov pour les Russes), les « reconquêtes » territoriales réalisées sont trop modestes pour permettre une exploitation opérationnelle, à large échelle, des dites « percées ».

Fausses évidences
La carte des opérations militaires, que les médias occidentaux se plaisent à montrer et inviter de (piètres) experts militaires à interpréter, peuvent être trompeuses, si certains « détails » topographiques et relatifs aux tactiques militaires russes ne sont pas explicités.

Kharkiv, 2ème plus grande ville au Nord-est de l’Ukraine, est située dans l’oblast de Kherson, une plaine plate, n’offrant aucun relief derrière lequel organiser une ligne de défense assez efficace pour réduire les pertes.

Lorsque les forces d’assaut ukrainiennes ne disposent pas d’une puissance de feu suffisante pour percer les lignes russes, les chars et l’infanterie sont suffisants pour les repousser.

Mais quand la pression ukrainienne est trop importante, la tactique adoptée par l’armée russe consiste à marteler à l’artillerie les assaillants, puis de se retirer sur une nouvelle ligne de défense, que les soldats russes ne vont tenir que le temps que leur artillerie porte de nouvelles frappes destructrices à l’adversaire.

Piège mortel
Une fois les bataillons ukrainiens suffisamment engagées dans leur percée, les forces russes les enferment soigneusement dans un chaudron.

Il s’ensuit une pluie d’obus russes jusqu’à la reddition des soldats ukrainiens ou leur élimination.

Comme les positions évacuées par l’armée russe ne revêtent aucune importance stratégique et que la plupart des villages de la région ont été abandonnés par leurs habitants depuis le début de la guerre, l’état-major russe préfère reculer ses troupes, et épargner de la sorte la vie de ses soldats, tout en soumettant les assaillants ukrainiens à un déluge de feu d’artillerie.

La défense contre-aérienne ukrainienne semble, par ailleurs, avoir été en bonne partie réduite au silence sur la ligne de front.

Que des Su-34 russes se permettent de balancer d’archaïques bombes à gravitation non guidées (dites « muettes ») de 500 kgs sur des positions ukrainiennes, cela ne peut vouloir dire qu’une chose : les soldats de Kiev ne disposent plus d’aucun parapluie de défense contre-aérienne.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://bit.ly/2UDicWw
En DIRECT - Suivez L'ODJ TV ici : https://bit.ly/3mrgSBE
Notre Web Radio en streaming : https://bit.ly/3gIR2FN
Notre site : https://www.lodj.tv/
Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/LODJMAROC
Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/lodjma
Groupe de presse Arrissala Maroc : https://arrissala.ma/



Suivez nous
 
Télécharger notre application


Nous lire


     Portail lodj.ma      Magazine Web   
Nous écouter


    Web radio     Spotify         Deezer      Apple podcast        Google podcast  
Nous voir


     Lodj Live     Youtube   ;  Dailymotion  



     A propos de nous     Charte Editoriale      CGU     Regie publicitaire      Proposer une vidéo & Wébinaire