lodj.tv

lodj.tv


Pour une Haute Autorité de la santé… qui ait de l’autorité ! - Par Aziz BOUCETTA

Chaîne : Vodcasts
Partager | Exporter | Notez
Faut-il croire finalement que le secteur de la Santé est irréformable, irrécupérable ? Cela semble du moins être le cas, depuis le temps que le roi Mohammed VI appelle à cette réforme, qui doit devenir une refonte, et que personne ne voit rien venir, hormis d’immenses ambitions annoncées par des politiciens dépassés.


Les ministres passent, les sinistres continuent et les gens trépassent, souvent bêtement… par manque de soins, par manque d’ambulances, par manque d’infrastructures, par manque de médecins… par manquements divers des responsables politiques.

Sans remonter à très loin, revenons à 2018, quand le souverain avait interpellé en octobre les parlementaires en leur recommandant de « créer les conditions favorables pour amener les compétences marocaines [en matière de santé] à rentrer travailler au pays et y donner le meilleur d’elles-mêmes », avant de faire, en novembre de la même année, le point sur la question de la « refonte en profondeur du système national de santé ». Et en 2022, un conseil des ministres puis le discours du Trône ont rappelé l’urgence de la refonte du secteur de la santé, dans les détails.

Dans l’intervalle, la pandémie de la Covid-19 est passée par là, qui a montré deux choses : la totale incapacité de ce système national de santé à faire face à la propagation du virus et, en second lieu, à l’inverse, la capacité de ce même système à résister quand les choses sont prises au sérieux. Il faut dire que le roi était derrière et qu’il suivait de près les choses. Est-ce à dire que le chef de l’Etat doit toujours se mobiliser pour faire le travail de gens qui sont (plutôt bien) payés pour le faire ? Assurément non.

Alors la pandémie dure deux ans, pendant lesquels le Nouveau modèle de développement est élaboré, rappelant si besoin était (et il faut croire que le besoin est) « l’importance d’un système de santé performant et résilient », sachant que ce qui nous tient lieu de système de santé n’est ni performant ni résilient, mais plutôt défaillant. Pas de gouvernance, pas d’infrastructures, pas d’équité territoriale, et surtout, pas de ressources humaines, que nous en formons insuffisamment pour en exporter une partie vers des pays autrement plus riches que le Maroc.

Il est aujourd’hui temps de regarder les choses en face, tant il est vrai que la population est en danger, ou du moins en détresse sanitaire, exposée à toutes sortes de maladies par manque de prévention et incapacité d’intervention. Prendre les mêmes, les politiques, et recommencer présente le risque considérable d’aboutir aux mêmes résultats, déjà catastrophiques mais qui risquent de devenir cataclysmiques au vu de la débauche de milliards de dirhams qui sera consacrée à la refonte du système de santé !

Lire la suite

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://bit.ly/2UDicWw
En DIRECT - Suivez L'ODJ TV ici : https://bit.ly/3mrgSBE
Notre Web Radio en streaming : https://bit.ly/3gIR2FN
Notre site : https://www.lodj.tv/
Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/LODJMAROC
Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/lodjma
Groupe de presse Arrissala Maroc : https://arrissala.ma/



Suivez nous
 
Télécharger notre application


Nous lire


     Portail lodj.ma      Magazine Web   
Nous écouter


    Web radio     Spotify         Deezer      Apple podcast        Google podcast  
Nous voir


     Lodj Live     Youtube   ;  Dailymotion  



     A propos de nous     Charte Editoriale      CGU     Regie publicitaire      Proposer une vidéo & Wébinaire