lodj.tv

lodj.tv


Qui pourrait expliquer à la maire de Casablanca que la ville a besoin d’arbres ? - Par Aziz BOUCETTA

Chaîne : Vodcasts
Partager | Exporter | Notez
Casablanca serait-elle en train de devenir hideuse, son air de moins en moins respirable, et elle de moins en moins vivable ? On pourrait le croire au vu du peu d’arbres plantés et du volume d’arbres arrachés ou sévèrement élagués. Il semblerait que la maire de la capitale économique du royaume n’a pas comme souci durable de planter des arbres, des vrais et non des palmiers.

Le Maroc se dit intégré dans la problématique mondiale du réchauffement climatique et de l’environnement, mais il se le dit, seulement… Toujours l’approche Coué. A Casablanca, il est vrai que de grands projets structurants sont menés tambour battant et que dans certains sites, il est nécessaire de déplanter pour faire passer les voies du tramway ou du bus, mais rien n’empêche de planter ailleurs, les mêmes arbres si possible, d’autres dans le cas contraire. Beaucoup, et de vrais arbres !

Mais que constatons-nous dans cette belle ville, dite blanche, mais qui jaunit de plus en plus ? Une « palmiérisation » sauvage, soutenue, résolue, aussi coupable qu’irresponsable. Regardons le littoral casablancais et nous en conviendrons aussi. Des palmiers, encore des palmiers et toujours des palmiers, locaux ou d’origine américaine, comme les Washingtonia ou encore les Pritchardias. Sauf que les palmiers ne sont pas des arbres, mais s’apparentent à des plantes vertes.


Or, une ville a besoin d’arbres car ils sont un puissant moyen de purifier et de refroidir l’air, ce qui n’est pas un luxe dans une ville aussi humide. Pour dire les choses autrement, d’une manière plus crue, les arbres contribuent à sauver des vies humaines.

En effet, selon l’ONG Nature Conservancy qui a étudié les 250 plus grandes métropoles dans le monde, planter des arbres leur permet de sauver entre 11.000 et 37.000 vies par an, sans compter les maladies évitées car les arbres filtrent les particules contenues dans l’atmosphère, ainsi que bien d’autres polluants de l’air !! En outre, un arbre mature produit annuellement une centaine de kg d’oxygène par an, soit la moitié de la consommation annuelle d’un adulte…. Sans compter les ombres des arbres qui permettent de baisser la température ambiante, dans un pays plutôt chaud.

Or, regardons encore une fois Casablanca… Le sport favori des élus ou autres responsables est de sévèrement élaguer des arbres qui n’ont pourtant rien demandé à personne et qui assuraient, en plus des avantages sanitaires, une esthétique urbaine dont la métropole a bien besoin.

Prenons l’exemple de Rabat et on comprendra : des arbres plantés voici des dizaines d’années, qui ressemblent aujourd’hui à de véritables poèmes, avec leurs feuillages qui tanguent au gré des vents, dans un bruissement qui sonne comme une douce musique aux oreilles des passants et surtout des riverains.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : https://bit.ly/2UDicWw
En DIRECT - Suivez L'ODJ TV ici : https://bit.ly/3mrgSBE
Notre Web Radio en streaming : https://bit.ly/3gIR2FN
Notre site : https://www.lodj.tv/
Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/LODJMAROC
Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/lodjma
Groupe de presse Arrissala Maroc : https://arrissala.ma/



Suivez nous
 
Télécharger notre application


Nous lire


     Portail lodj.ma      Magazine Web   
Nous écouter


    Web radio     Spotify         Deezer      Apple podcast        Google podcast  
Nous voir


     Lodj Live     Youtube   ;  Dailymotion  



     A propos de nous     Charte Editoriale      CGU     Regie publicitaire      Proposer une vidéo & Wébinaire